Bonjour,

et bien voilà le Lundi 26 juillet 2010 en fin de matinée, je suis revenu avec mon Pogo n° 402 au port de Lorient. Mon parcours s’achevait là après une montée sur l’Irlande, une descente jusqu’à la Rochelle et rentrée à Lorient.

J’étais parti le samedi 10 juillet en début d’après-midi et avait atteint la pointe de Penmarc’h  dimanche matin. Mais là je me suis rendu compte d’un problème de capacité électrique qui m’empêchait de poursuivre sereinement mon parcours. Donc la décision fut de revenir à Lorient pour résoudre le problème. 

Lundi après-midi, je commandais un nouveau chargeur plus puissant que celui dont je disposais. Mais le départ ne pouvait ce faire immédiatement vu la configuration météo. Prochain départ, pas avant vendredi 16 juillet. Donc j’ai patienté en profitant de ce temps pour bricoler encore un peu plus le bateau.

Départ donc vendredi 16 juillet à 21h00, pourquoi si tard, la livraison du chargeur à pris un peu de retard à cause du 14 juillet…je le monte vendredi en début d’après-midi. Un petit coup de charge aux batteries jusqu’au départ.

Je pars donc avec du Nord ouest au près un force 4 bien établit et une houle d’ouest de 2m. La nuit fut longue a tirer des bords avec un bateau qui tape forcement. Le lundi soir, je me retrouve à passer la bouée cardinale sud de conningbeg au sud est de l’Irlande. Le mardi un vent force 6 me rend le retour jusqu’à proximité de la pointe de la Cornouaille.

Jeudi le Raz de Sein passé, je pars dans de long bord sous spi….et puis …vrac et oui une vague, la vague celle qui nous em…… et bien elle m’a couché le bateau dans l’eau…sous spi. Résultat, drisse avec spi coincé en tête de mat. Je remets bien entendu de l’ordre sur le pont. Puis constatant que je n’aurai pas d’autre alternative que de monter dans le mat, je me risque à une tentative. Mais je comprend vite que la houle m’empêchera d’aller bien haut sans que cela ne devienne dangereux pour moi. Je décide donc de faire un arrêt dans une crique ou un avant port pour être à l’abri de la houle. J’opte pour l’avant port de Sauzon. Arrivé au petit matin, je règlerai le problème après deux montées au mat.Départ trois heures plus tard.

Puis ce fut le contournement du plateau de Rochebonne, obligatoire et le passage sous le pont de l’ile de Ré. Le retour ce fit bien sur vent de Nord ouest donc au près jusqu’à Lorient.

Mais voilà, lundi 26 juillet à 11h00 je m’amarre au ponton de Lorient après un peu moins de 10 jours de mer en solitaire. Là on oubli alors le manque de sommeil ( 2h par 24h en moyenne) la fatigue physique pour un sentiment de fierté d’avoir accomplit un beau parcours.

Merci à mon bateau qui m’a ramené à bon port,

merci à Plastimo (mon partenaire)Yann, Gildas de chez AOS, AD NAVIOUEST Lorient, aux amis

et enfin un grand merci à ma femme qui m’a autorisé à me faire tout simplement plaisir, 

Suite l’année prochaine sur plusieurs régates du circuit de la classe mini 6.50,

Daniel

Pogo n° 402

http://liomidric.blogspot.com